Rechercher
  • Texte collaboratif

5 citations inspirantes pour la com interne

Dernière mise à jour : 25 mars


Vous avez dû le remarquer : nous sommes un peu obsédés, sur ce site, par l’audit de com interne, par les diagnostics de com interne, et par la mesure, toujours de com interne ! Ils font souvent figure de parents pauvres , et c’est bien dommage. Ce mois-ci nous sommes allés chercher de l’inspiration, afin que vous deveniez au moins aussi obsédés que nous.


Et on va commencer simple parce la dernière citation, elle vole haut haut haut ….



#1 « Ce qui ne se mesure pas ne s’améliore pas ». Un grand classique de William Edwards Deming.


Vous avez sûrement déjà vu cette citation car c’est un grand classique. Et après tout, il faut parfois oser être classique, en musique, comme en grammaire cinématographique, et même en communication interne. Car que nous dit William Edwards Deming ? Qu’il est difficile de progresser si vous ne savez pas où sont vos faiblesses. Et que pour connaître vos faiblesses, il vous faut mesurer. C’est assez imparable. Pourquoi l’oublions-nous aussi souvent en com interne ? La perfection n’est pas de ce monde, mais l’amélioration, la progression de votre com interne oui ! Après, vous avez le choix. Vous pouvez vivre caché(e) en évitant de mesurer. Ne venez alors pas vous plaindre de ne pas être reconnu(e). Ou choisir de grandir. Chacun sa vie, chacun ses choix.


#2 Le plus grand problème dans la communication c’est qu’on n’écoute pas pour comprendre, on écoute pour répondre. Trouvé en vadrouillant sur le net.


Eh oui, c’est une citation trouvée en vadrouillant sur le net. Nous respectons la propriété intellectuelle autant que possible mais sincèrement, nous n’avons pas trouvé le nom de l’auteur. Si c’est vous, dites-le-nous, nous serons ravis de vous mentionner avec un généreux @


Une personne émet une idée ou nous fait un simple retour ? Et paf, je réponds, je prends position voire je défends mon positionnement, je contre-tweete voire je tacle. Certains ajouteraient même, je dynamite, je disperse, je ventile … Il est vrai qu’en interne, cela est souvent un peu plus feutré. Il n’en demeure pas moins une tendance à être dans la réaction rapide voire immédiate et pourquoi pas émotionnelle. Au lieu de se poser pour comprendre ce qui nous a été dit, et soyons ambitieux, lors d’une phase d’écoute, de mettre ces éléments en regard des objectifs que l’on s’est fixés, des axes de communication que l’on a choisi, tout en connaissant nos marges de manœuvre, notre système acteurs, notre environnement … Bref, au lieu d’être stratégiques !!!


#3 « Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées. » Une citation généreusement attribuée à Winston Churchill.


Vous souvenez-vous du silence de mort qui a accueilli la restitution des résultats de votre dernière enquête interne ? Vos collaborateurs ont-ils cru aux « statistiques » pour parler comme Winston, que vous avez mises en avant ? Ou bien se sont-ils dit qu’il s’agissait de chiffres au mieux « communicants » ?


Cette citation vient nous rappeler deux points importants pour mener à bien un baromètre interne. La transparence sur les méthodes est indispensable dès l’amont, pas seulement au moment des restitutions. Et les résultats seront d’autant mieux crus, compris, partagés, pris en compte et utilisés qu’il règne un climat de confiance dans l’entreprise.


#4 « Nous ne demandons pas aux statistiques assez de renseignements et nous exigeons d’elles trop de conclusions. » Auguste Detoeuf, dans les propos d’OL Barenton confiseur.



Les communicants internes ne mesurent hélas pas beaucoup. Mais lorsqu’ils s’y mettent, il leur arrive de crouler souvent sous les chiffres, les statistiques. Et c’est bien. Mais est-ce suffisant ? Un chiffre, une statistique, reste un chiffre ou une statistique. Comprendre le pourquoi de cette statistique puis en tirer les enseignements est largement aussi important. Bref, pour le communicant interne, veiller à l’équilibre entre études quantitatives et qualitatives est un devoir.



#5 “ Il ne peut y avoir de totalité de la communication. Or la communication serait la vérité si elle était totale. ” Paul Ricoeur, philosophe


Aller, devoir sur table à l’ancienne, vous avez 4 heures !


C’est une blague, bien sûr, juste pour conclure et vous dire : communicants, vous ne couvrirez jamais tout, vous ne maîtriserez jamais tout, et nous non plus d’ailleurs… Alors, de temps à autre, respirez et osez lâcher l’affaire !


32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout